Maraîchage urbain : trois projets retenus

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

Trois candidats seront accompagnés par la Ville de Colomiers dans l’installation de leur activité agricole sur une parcelle communale du Bassac

Catégorie(s) : Actualités - Environnement, Transition écologique

Dans le cadre du programme de Ville fertile, la Ville de Colomiers poursuit son ambition de développer des projets de maraîchage urbain. 

Les candidats retenus lors du Conseil municipal du 08 novembre dernier, ont proposé des projets de maraîchage en agriculture biologique sur sol vivant sous forme de micro-fermes d'un hectare, en portant une attention particulière à la préservation de la ressource en eau tant dans leurs techniques culturales que dans le choix des productions.

"Le comité de sélection a décidé de travailler avec trois porteurs de projets, au lieu de retenir un candidat unique, souligne Cédric Aït-Ali, Adjoint à Mme le Maire délégué à la Ville fertile et à l'économie sociale et solidaire.

La parcelle, qui compte un peu plus de 8 hectares, permettait d'accueillir trois projets.

Relocalisation de l'alimentation

"La relocalisation de l’alimentation est plus que jamais au cœur des débats, complète Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole. Au-delà d’une solution possible face aux enjeux climatiques, de biodiversité, de qualité de l’eau, des sols et de l’air, elle est aussi un besoin humain et une empreinte culturelle. 

C'est pourquoi, nous avons structuré le projet de Ville fertile autour de trois piliers forts : le bien-produire et le bien-manger, le vivre-ensemble et la participation citoyenne, l’éveil et l’éducation populaire.

Ce projet participe également aux objectifs du Projet agricole et alimentaire métropolitain.

Liens utiles

Dernière mise à jour : 16/01/2024

Retour à la liste des résultats