Protoxyde d'azote : alertons sur les dangers

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

Colomiers intervient pour lutter contre l'usage récréatif du protoxyde d'azote qui présente des risques majeurs pour la santé et la vie sociale

Catégorie(s) : Actualités

LE PROTO, C’EST TROP RISQUÉ D’EN RIRE

Le gaz hilarant est une substance consommée et expérimentée par de nombreux jeunes, dans un contexte festif mais aussi de manière individuelle. Prisée des collégiens, lycéens et étudiants, elle n’est pourtant pas sans risques. Le nombre de cas graves liés au mésusage ne cesse de croître depuis quelques années.

Chutes, traumatismes, brûlures, asphyxie, paralysie, mais aussi isolement, dépendance :
les usages détournés du protoxyde d’azote présentent des risques majeurs pour la santé.

Pourquoi le protoxyde d’azote séduit-il autant les jeunes ?

  • LA RECHERCHE D’UN EFFET EUPHORISANT
  • SON ASPECT RÉCRÉATIF ET FESTIF
  • SON PRIX PEU ÉLEVÉ ET SA FACILITÉ D’ACCÈS
  • UNE SUBSTANCE PERÇUE COMME INOFFENSIVE

Cette substance addictive peut engendrer une dépendance avec des symptômes plus ou moins graves, que la consommation soit occasionnelle ou fréquente.

La Ville engagée auprès des jeunes

Colomiers joue un rôle de prévention auprès des jeunes tout au long de l’année. La Police municipale dans le cadre du CLSPD* intervient sur le domaine public en médiation pour informer et sensibiliser les jeunes des dangers de cette consommation mais aussi sur les établissements scolaires.

Parmi les actions mises en œuvre, la campagne de communication "Le Proto, c'est trop risqué d'en rire" relayée sur le réseau d'affichage columérin et la brochure d'information diffusée dans les établissements, cabinets médicaux et services municipaux.

En outre, un arrêté municipal N° 2023-AR-0873 a été pris pour interdire l'usage détourné de protoxyde d’azote, à des fins récréatives, sur le domaine public. Les infractions encourues sont une amende de contravention type 2 au titre de l’article R.610-5 du Code pénal.

"J'ai trop abusé du proto"

Témoignages de jeunes consommateurs

Une vidéo de France 24 à consulter pour prendre conscience des risques du protoxyde d'azote à usage récréatif.

Se faire aider

Vous souhaitez être accompagné(e) sur votre consommation ou parler de la consommation d'un proche ?

EN LIGNE ET PAR TEL

DROGUES-INFO-SERVICE.FR
0800 23 13 13

Des ressources sont disponibles en ligne professionnels formés aux dépendances sont à votre disposition :

  • Numéro de téléphone ouvert de 8h à 2h, 7 jours sur 7
  • Appel anonyme et gratuit

PHYSIQUE

Consultations Jeunes Consommateurs (CJC), Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA)

  • CSAPA Maurice DIDE - CHU de Toulouse - Hôpital La Grave : 05 61 77 80 82
  • CHU PURPAN TOULOUSE - Service Addictologie : 05 61 62 14 26
  • CSAPA - Association Addictions France : 05 61 62 14 26
  • CSAPA - Association régionale Clémence Isaure : 05 61 61 65 50

En savoir +

Contact

Pôle Tranquillité Police municipale

Hôtel de Ville 1 place Alex-Raymond - BP 30 330 31776 Colomiers Cedex

Accueil du public à l'Hôtel de Ville Lundi, mercredi, jeudi : de 8h30 à 17h Mardi : de 8h30 à 19h Vendredi : de 8h30 à 14h Fonctionnement du service Du lundi au vendredi : de 7h à 22h Samedi : de 10h à 22h Dimanche : de 10h à 18h

Tel : 0561153177

Contacter par emailPôle Tranquillité Police municipale

Dernière mise à jour : 16/05/2024

Retour à la liste des résultats