Mobilisation contre les moustiques

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

Actions sur le domaine public et sensibilisation des habitant(e)s sont les deux volets de cette lutte contre les nuisibles.

Afin de lutter contre la présence de moustiques communs et de moustiques tigres sur le territoire, la Ville de Colomiers met en place une nouvelle fois cette année plusieurs actions dans les espaces publics et à proximité des bâtiments communaux. En parallèle, la Ville continue de sensibiliser la population aux bons gestes à mettre en œuvre dans leurs jardins et sur leurs balcons.

Traitements larvaires et anti-moustiques

Chaque année, trois phases de traitements anti-larvaires sont organisées sur 18 bassins d’orage et plans d’eau :

  • La première a eu lieu le 5 mai
  • Une deuxième est prévue entre le 22 juin au 3 juillet
  • Une troisième aura lieu entre le 17 et le 28 août

Ces traitements sont effectués avec des produits bio, sans danger pour la faune, notamment les poissons, ni pour la flore environnante. Cette action est réalisée par un prestataire spécialisé, dans le cadre d’un marché public plus global de lutte contre les nuisibles (moustiques, frelons asiatiques, chenilles processionnaires et pigeons).

En complément, des traitements anti-moustiques ponctuels sont effectués par EID Méditerranée à la demande du Conseil départemental de la Haute-Garonne, sur signalement de l’Agence régionale de santé (ARS) : ces traitements sont effectués dans un rayon de 150 mètres autour des domiciles des personnes dont le diagnostic médical fait craindre une contamination par une maladie tropicale dont le vecteur est le moustique tigre.

Nichoirs à mésanges et à chauve-souris

Les 10 et 11 mars dernier, 18 nichoirs à mésanges ont également été installés au Centre de loisirs du Cabirol. Ces nichoirs ont été fabriqués par les enfants dans le cadre d’un partenariat entre le service jeunesse et les services techniques de la Ville. Six ont été installés dans l’enceinte du centre de loisirs et douze répartis en bordure d’allée dans le parc du Cabirol. La mésange est notamment connue pour être un prédateur d’insectes. Autre avantage : la mésange est un excellent prédateur des larves de chenilles processionnaires. Elle peut en manger jusqu’à 500 par jour.

Précédemment, au printemps 2019 déjà, les services municipaux avaient également installé une dizaine de nichoirs à chauve-souris pour faire suite à la demande de la Commission développement durable-Agenda 21 dans le cadre de la préservation de la nature en ville.

Ces premiers nichoirs avaient été installés sur ou à proximité de différents bâtiments communaux : Centre de loisirs du Cabirol, Complexe de tennis du Cabirol, maisons citoyennes, Espace nautique Jean-Vauchère notamment. La chauve-souris est elle-aussi connue comme un prédateur d’insectes et de nuisibles.

Encourager l’action individuelle : lutte contre les eaux stagnantes

Cependant, il convient de rappeler que la façon la plus efficace de se protéger est d’évacuer les eaux stagnantes qui constituent les gîtes larvaires : pour cela, l’action individuelle, sur les balcons et dans les jardins privés, notamment, est nécessaire. Bien que la démoustication des zones où l’insecte a été repéré soit réalisée par des opérateurs spécialisés, l’éradication du moustique n’est en effet pas possible.

Pour éliminer les larves de moustiques, il faut :

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner : petits détritus, encombrants, pneus usagés, seaux.
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine, ou supprimer les soucoupes des pots de fleur, remplacer l’eau des vases par du sable humide.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement gouttières, regards, caniveaux et drainages.
  • Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu : bidons, citernes, bassins.
  • Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter l’eau : eau de Javel, galet de chlore.

Pour limiter les lieux de repos des moustiques adultes, il faut entretenir les jardins :

  • Débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies.
  • Élaguer les arbres.
  • Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux.
  • Réduire les sources d’humidité (limiter l’arrosage).

En complément, la Ville lancera dès que possible, comme chaque année, une campagne de communication sur le réseau d’affichage urbain, en complément d’une campagne numérique sur les réseaux sociaux et le site Internet de la Ville. Une information est également présente de manière pérenne sur le site Internet de la ville. Cliquez ici pour y accéder.

Dernière mise à jour : 20/05/2020

Retour à la liste des résultats