Cinéma Le Grand Central : décision favorable du Conseil d’État

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

Le Conseil d’État n’a pas admis le pourvoi en cassation des sociétés Utopia, contre le projet de nouveau cinéma à Colomiers

Le Conseil d’État, par une décision du 20 juin 2020, a rejeté la demande de pourvoi en cassation des sociétés Utopia Latin et Utopia Santa Magdalena, contre l’arrêt du 20 juin 2019 de la Cour administrative d’appel de Bordeaux relatif au projet de nouveau cinéma à Colomiers. Aucun des arguments présentés par le demandeur « n’est de nature à permettre l’admission du pourvoi », indique le Conseil d’État dans sa décision.

Le dossier a été présenté en séance, au Conseil d’État le 28 mai 2020, et la décision a été lue en séance publique le 29 juin 2020. Elle a été notifiée à la Ville de Colomiers, par le Conseil d’État, ce vendredi 3 juillet 2020.

« La décision du Conseil d’État est une issue logique à l’ensemble des décisions favorables à ce projet, prises à la fois par la justice administrative et les instances nationales et départementales référentes en matière de développement cinématographique, se réjouit Mme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers. Le projet de cinéma Le Grand Central répond aux besoins de l’ouest métropolitain en matière d’établissements cinématographiques : nous n’avions donc pas de doute sur l’issue du volet juridique du dossier. Mais nous regrettons profondément, pour les Columérines et les Columérins, les deux années de retard enregistrées par le projet, à cause des procédures enclenchées par les sociétés Utopia Latin et Utopia Santa Magdalena. Les travaux de voirie ont malgré tout pu démarrer ce printemps et les travaux du bâtiment devraient débuter au mois d’août, pour une livraison fin 2021. »

« Je suis très heureuse de cette décision, car Colomiers pourra enfin profiter de son nouveau cinéma fin 2021. »

Le Grand Central :

  • 5 salles, pour 772 fauteuils et un bâtiment de 2 000 m²
  • Une programmation mixte composée de films dits de divertissement, de films Art et Essai et jeune public
  • Un accompagnement à l’éducation à l’image des jeunes en lien avec l’Éducation nationale
  • Une politique tarifaire équilibrée : le prix des places variera de 3 € (scolaires) à 8,70 € (plein) avec un tarif abonné à 5,90 €, ou encore un tarif moins de 14 ans à 4 €.
  • Un espace salle d'attente avec ciné café, un espace enfant, un espace exposition
  • Un parking attenant de plus de 50 places et la proximité des parkings publics gratuits du centre-ville

Retrouvez toutes les informations relatives au projet en cliquant ici.

Dernière mise à jour : 03/07/2020

Retour à la liste des résultats

à la une