« L’Etat, les élus et les forces économiques doivent être unis pour l’avenir de la filière aéronautique »

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

Mme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers, réagit à l’annonce du plan social d’Airbus.

« Dès l’annonce du plan de relance de l’aéronautique par le Gouvernement, le 9 juin dernier, j’ai fait part de ma grande préoccupation pour la préservation des compétences de nos salariés de l’aéronautique et j’ai appelé au développement du plan de relance pour garantir l’avenir de la filière et l’engager dans la construction de l’ ‘avion vert’.

Les annonces brutales et l’ampleur du plan social annoncé ce matin par la direction d’Airbus nous laissent sous le choc. Je pense bien évidemment avec une immense solidarité aux salariés de tout notre bassin d’emploi et plus particulièrement aux Columérines et aux Columérins salariés de l’aéronautique, qu’il s’agisse d’Airbus et de ses sous-traitants.

J’insiste d’ailleurs à ce sujet sur l’indispensable mobilisation de l’Etat et des pouvoirs publics en compétence pour accompagner et soutenir avec force le monde de la sous-traitance qui est souvent peu ou mal armé face à une telle situation. Nos efforts, en tant qu’élus en responsabilité à la Mairie de Colomiers, porteront sur l’accompagnement et le soutien des salariés columérins concernés par le plan social : la mobilisation des services publics sera à nouveau sollicitée, comme chaque fois en temps de crise, je tiens à le souligner.

Notre pays sort affaibli de la crise sanitaire, il entre maintenant dans une période particulièrement dure et nos territoires ne sont pas épargnés. Un dialogue social est engagé pour une durée de plusieurs mois au sein d’Airbus, il faut laisser le temps à la négociation et soutenir le dialogue. Mais à la lecture des communiqués, on peut d’ores et déjà dire que les licenciements en un pareil nombre ne sont pas acceptables alors que la filière traverse une crise qualifiée de ‘conjoncturelle’, ce que personne ne semble contester.

Aussi, avec l’Etat, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Conseil départemental de Haute-Garonne, Toulouse Métropole et tous les maires du bassin d’emploi, les organismes consulaires aussi, je serai très attentive et mobilisée pour participer, dans le cadre d’actions coordonnées, à l’accompagnement des salariés d’Airbus et des sous-traitants sur le territoire columérin. »

Dernière mise à jour : 03/07/2020

Retour à la liste des résultats

à la une