La Ville de Colomiers mobilisée contre les violences à l’égard des femmes

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

Des actions sont organisées toute l'année et dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Catégorie(s) : Prévention et sécurité

Avec le slogan « Stop violences à l’égard des femmes et des enfants » et les numéros de téléphone d’urgence et d’information dédiés, la Ville de Colomiers a fait le choix de lancer une grande campagne de communication et de sensibilisation à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui se tient chaque année le 25 novembre.

La campagne « Stop violence» 2020 de la Mairie de Colomiers se décline sur 20 000 sacs à pain, distribués dans la majorité des boulangeries de Colomiers du 20 au 25 novembre 2020, 5 000 cartes de visite mises à disposition des commerces, pharmacies, cabinets médicaux et paramédicaux de Colomiers, une campagne sur les réseaux sociaux et le site Internet de la Ville, ainsi que sur le réseau d’affichage urbain.

« Depuis quelques mois, nous notons une augmentation significative du nombre de victimes de violences intrafamiliales qui se tournent vers nos services et nos partenaires, constate Mme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole. A ce stade, il est encore trop tôt pour présenter des chiffres détaillés et en tirer toutes les conclusions. Nous pouvons cependant remarquer qu’aujourd’hui les numéros utiles sont mieux repérés, tout comme l’action dans ce domaine de la collectivité et de ses partenaires. Par ailleurs, nos services sont mieux formés à identifier ces problématiques : c’est notamment le cas des professionnels de l’enfance et de la petite enfance, qui peuvent détecter des situations à risque. » 

Au-delà d’une première campagne lancée durant la première phase de confinement et de cette campagne du mois de novembre 2020, la question des violences à l’égard des femmes et des violences intrafamiliales est un sujet traité tout au long de l’année par les élu.e.s et les services municipaux.

« La campagne “Stop violences” est en effet menée dans le cadre d’une commission dédiée aux violences intrafamiliales, qui a été créée en 2015 dans le cadre de l’inter-CLSPD (Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance) au sein duquel siègent à nos côtés des représentants de la Police nationale, complète Mme Marie Pradel, Conseillère municipale déléguée à la Prévention et à l'accompagnement des victimes et à la lutte contre les violences conjugales familiales. Cette instance regroupe les communes de Colomiers, Blagnac et Tournefeuille, qui se réunissent chaque trimestre aux côtés d’acteurs spécialisés comme l’Association Olympes de Gouges, le Réseau prévention violence et orientation santé (Prévios), l’Association vivre autrement ses conflits (Avac), Association promotion initiatives autonomes des femmes (Apiaf) et l’association Du Côtés des femmes. »

Des permanences et des subventions de la Mairie

En parallèle, depuis plusieurs années, des permanences de partenaires de la Mairie sont également organisées dans les structures municipales, afin d’accompagner les victimes de violences :

  • Des permanences de France Victimes 31 (Service d'aide aux victimes d'information et de médiation) sont organisées les 1ers et 3es lundis du mois, à la Maison citoyenne Saint-Exupéry de 9h30 à 11h30 sur rendez-vous (05 61 15 22 22) et de 11h30 à 12h30 sans rendez-vous, ainsi que les 2es  et 4es lundis du mois, en Mairie de 14 heures à 16 heures sur rendez-vous
    (05 61 15 22 22) et de 16 heures à 17 heures sans rendez-vous. Attention, durant la période de confinement, ces permanences sont maintenues, mais uniquement sur téléphone : il convient de prendre rendez-vous au 05 61 15 22 22. Dans le cadre de cette convention annuelle, la Mairie de Colomiers verse une subvention de 5 000 euros chaque année à France Victime 31, qui met du personnel qualifié à disposition de la ville lors des permanences et dans le cadre de situations d’urgence. En 2019, 66 personnes ont été accompagnées par France Victime 31 à Colomiers, soit une augmentation de 27 % par rapport à l’année précédente.
  • Des permanences du CIDFF 31 (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de Haute-Garonne) : un juriste spécialisé en droit de la famille assure des permanences les 1ers et 3es mardis du mois, de 14 heures à 17 heures, au sein de la Maison citoyenne du Seycheron (sur rendez-vous au 05 61 15 31 85). Durant la période de confinement, les rendez-vous ne sont pas assurés en présentiels, mais par téléphone.

La Ville verse à l’association une subvention de 4 000 euros chaque année et signe avec elle une convention d’objectif. Le CIDFF accueille et informe le public, et plus particulièrement les femmes et les familles, dans ses domaines de compétences : l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes d’une part, et l’égalité entre les femmes et les hommes d’autre part. En 2019, 39 personnes (dont 32 femmes) ont été accompagnées par l’association à Colomiers.

« Ces dispositif apportent une aide à la fois juridique, psychologique et sociale aux Columérines victimes de violences, dans le cadre de situation d’urgence notamment, mais aussi sur la durée », explique Mme Elisabeth Maalem, Conseillère municipale déléguée en charge du Comité technique « Egalité femme-homme, lutte contre les discriminations et pour les droits humains ».

Dernière mise à jour : 19/11/2020

Retour à la liste des résultats