Citoyenneté : l'important, c'est de participer

Type de public

Tout public

  • Écoutez
  • Imprimer
  • Partager
  • Tweeter

L’implication des citoyen(ne)s, les solidarités, l’écoute des besoins sont essentiels et sont inscrits dans l'ADN de Colomiers

Vous avez la parole !

Fin janvier 2021, la Municipalité a lancé une grande consultation citoyenne pour être à l’écoute des attentes et des propositions des habitant(e)s de Colomiers. Ce nouveau dispositif de participation citoyenne, qui prendra la forme d’un questionnaire, est structuré autour de trois grandes thématiques en lien avec la vie quotidienne :

• « protéger », pour réfléchir à de nouvelles formes d’accompagnement, de solidarité et d’entraide ;

• « promouvoir », pour favoriser l’émergence de nouveaux modes de vie et de nouvelles habitudes ;

• « proposer », pour permettre à chaque citoyen(ne) qui le souhaite de s’engager concrètement dans la mise en oeuvre des projets.

S’APPROPRIER LES POLITIQUES PUBLIQUES

« Les objectifs de cette consultation sont multiples. Mais il s’agit avant tout d’écouter des citoyen(ne)s et de leur permettre de s’approprier les actions mises en place par la Municipalité. L’idée est de faire coïncider au maximum les politiques publiques avec leurs besoins et leurs préoccupations quotidiennes. » Mme Ségolène Labbé, adjointe à Mme le Maire déléguée à la Démocratie locale et aux Comités de quartier.

L’exercice a aussi pour but de mettre en lumière des sujets propres au territoire de Colomiers, de valoriser les initiatives locales et de constituer un levier de mobilisation des habitant(e)s.

« Ce dernier point, qui correspond à la thématique “proposer”, est très important, car il permettra d’identifier des personnes qui souhaitent s’engager auprès de la collectivité et de les associer à la réalisation des projets sur le territoire », souligne Mme Labbé.

Un panel de dispositifs pour les habitants

Cette nouvelle initiative de démocratie de proximité s’inscrit dans la continuité des actions menées au cours de la précédente mandature, durant laquelle l’équipe municipale avait déjà fait de la participation citoyenne un axe fort de son projet.

C’est ainsi notamment que 6 comités de quartier ont été créés depuis 2017, avec l’ambition de mettre en place des instances consultatives dans lesquelles des citoyennes et des citoyens s’engagent dans la durée pour réfléchir, échanger et faire des propositions concrètes, afin d’améliorer le cadre de vie à l’échelle du quartier. Autre lieu de concertation entre la collectivité et les habitant(e)s, le Conseil citoyen s’investit quant à lui dans le domaine de la politique de la Ville. Il réunit 42 membres, habitants, professionnels et représentants associatifs, qui sont régulièrement consultés dans le cadre du renouvellement urbain des quartiers d’En Jacca et du Grand Val d’Aran.

On peut citer également les comités d’usagers qui s’investissent au sein des Maisons citoyennes pour contribuer à la programmation événementielle, culturelle et de loisirs et aux démarches d’entraide.

À côté de ces instances permanentes de participation citoyenne, les grandes opérations de renouvellement urbain donnent lieu  systématiquement à des procédures de concertation impliquant largement les habitant(e)s du quartier. Ce fut en particulier le cas pour les  rénovations menées dans les quartiers de La Crabe et du Seycheron, pour préparer la rénovation du Grand Val d’Aran ou encore à l’occasion de la construction de l’école élémentaire Simone-Veil, qui accueillera ses élèves dès novembre 2021. Lors de la phase de conception, la préfiguration de l’établissement a associé le comité de quartier, le Conseil citoyen et le Comité d’usagers de la Maison citoyenne, mais aussi les parents d’élèves, habitant(e)s et riverain(e)s, invités à participer à des rencontres et à des ateliers et à donner leur avis sur les plans, les usages et les fonctions.

Pour compléter ce panorama, depuis deux ans, la participation citoyenne dispose d’un site dédié à Colomiers, avec l’Agora du Perget. Cette maison des initiatives citoyennes offre à la fois un espace d’échange et de partage au niveau du quartier du Perget, et un lieu ressource à l’échelle de la ville, où se sont déroulées par exemple les formations suivies par les membres des Comités de quartier.

Explorer de nouvelles voies

La démocratie de proximité recouvre donc à Colomiers de multiples dimensions. Il s’agit d’un dispositif global, désormais bien ancré dans le paysage columérin. La consultation citoyenne permettra d’explorer de nouvelles voies pour compléter ce dispositif avec de nouveaux outils, afin d’aller encore plus loin.

La réflexion est avancée pour proposer aux citoyen(ne)s de nouveaux espaces de participation qui verront le jour au cours de ce mandat. Ceux-ci s’appuieront sur les voeux exprimés dans les réponses au questionnaire, et également sur les ressources citoyennes qu’elles permettront d’identifier.

« Dans une ville qui continue à grandir, il est important de développer ces dispositifs de proximité qui favorisent le lien quotidien entre la Municipalité et les habitant(e)s, conclut Mme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole. En maillant le plus largement possible le territoire, nous avons la volonté d’amplifier la parole citoyenne pour qu’elle nourisse toutes nos politiques publiques. » 

Les outils en préparation

Les budgets participatifs

Ce type de dispositif a déjà été expérimenté sur la thématique du développement durable. À l’occasion de l’appel à projets pour une alimentation durable, il a permis de concrétiser 7 projets dans nos quartiers.
Pouvant prendre des formes multiples, le budget participatif a pour objectif d’inciter les citoyen(ne)s qui le souhaitent à proposer des projets de territoire sur différents sujets, dont la réalisation sera accompagnée financièrement par la Ville.

Une plateforme numérique de concertation

L’un des freins à la participation citoyenne peut être le manque de disponibilité. Avec ce site, les Columérines et les Columérins pourront, depuis  chez eux et en ligne, contribuer à la vie locale, donner leur avis sur différents projets et faire des propositions. Ce nouvel espace numérique apportera un canal complémentaire d’échange et de discussion, simple et direct, que chacun pourra s’approprier selon ses contraintes et ses motivations.

Des groupes de travail ciblés

Cet autre dispositif à l’étude aurait pour objectif d’impliquer les citoyen(ne)s sur un seul sujet et sur une courte durée. Les groupes de travail réuniraient des citoyen(ne)s volontaires ayant répondu à des appels à candidatures. L’idée est là encore d’inciter ceux qui le souhaitent à s’impliquer dans la vie locale en leur offrant un cadre de participation plus léger, adapté à leurs possibilités.

Dernière mise à jour : 25/02/2021

Retour à la liste des résultats